Page accueil

********************************************************************************************************

A l’heure de l’ouverture du Grand Débat National, l’Ordre des Avocats de Dijon a jugé utile que les citoyens puissent également s’exprimer sur la question de la justice de leur pays.

Comme vous le savez, une loi particulièrement importante vient d’être adoptée par l’Assemblée Nationale, dénommée « loi de programmation 2018-2022 et de réforme pour la justice »

Cette loi, adoptée au terme d’un débat parlementaire chaotique, révolutionne notre système juridique.

L’ensemble du monde judiciaire s’est opposé au contenu du texte et a eu beau faire part de toutes ses observations, ses oppositions et ses remarques, le Gouvernement, pas plus que les députés, ne l’ont entendu.

Contrairement à ce qui a été largement indiqué, aucune concertation n’a eu lieu sur le texte qui vient d’être adopté.

Si nous avons beaucoup travaillé et produit de nombreuses réflexions présentées à la Chancellerie, seules quelques avancées minimes ont été obtenues lors des dernières discussions du mois de janvier à l’Assemblée Nationale et nos revendications, pour l’essentiel, sont restées lettre morte.

La Justice étant l’une des institutions fondamentales de notre société, nous avons naturellement sollicité de Monsieur le Président de la République qu’il suspende la mise en œuvre de la réforme puisqu’il ouvrait un grand débat national portant notamment sur la question du fonctionnement des institutions.

Or, les citoyens doivent pouvoir s’exprimer sur ce qu’ils attendent de leur justice.

Mais nous n’avons pas été entendus et le texte continue son chemin législatif.

Nous continuons de penser que nos réflexions, celles du monde judiciaire de façon générale et celles des citoyens doivent nourrir le Grand Débat afin de permettre à notre justice de continuer d’assurer sa mission fondamentale.

C’est pourquoi, l’Ordre des avocats de Dijon vous ouvre ce cahier de doléances sur son site internet afin que vous puissiez vous exprimer librement sur ce que vous attendez du service public de la Justice.

Accéder au cahier de doléances

 

Dominique CLÉMANG

Bâtonnier de l’Ordre des Avocats au Barreau de DIJON 2018-2019